Vous chantez faux ? pas si sûr, pas rédibitoire !…

Vous chantez faux ? pas si sûr et pas rédibitoire !…
Chanter faux de façon rédibitoire est rarissime, la plupart du temps il s’agit d’un désaccordage fonctionnel dû aux aléas des apprentissages en bas âges ou à l’impact de sress, de séquelles post traumatiques…
Je propose des approches à la fois ludiques et techniques permettant la correction de ce handicap souvent chargé de mélancolie, tristesse…

Le plus souvent il s’agit d’un désaccordage entre l’oreille et la voix dû à des stress dont les traces sont plus ou moins ancrées. La voix ne reproduit pas exactement ce que l’oreille entend, et vice versa. Il est parfois très rassurant dans ce cas de se dire « je ne chante pas faux mais je chante autre chose » .

J’ai observé aussi un phénomène intéressant : une personne chante faux soit-disant. Si on lui demande d’improviser (en lui donnant les moyens adéquats pour qu’elle puisse chanter de façon très personnelle), elle se met alors à chanter quelque chose de cohérent et juste !!! Nous avons des mémoires qui parfois sont si incrustées dans notre oreille (intérieure), qu’elles s’imposent en arrière plan et modifient le chant que nous voulons chanter au présent.

Mais bien d’autres facteurs dont les facteurs psycho-relationnels ont leur influence.

Toutefois je ne connais pas de cas où le fait de chanter faux reste installé au point de ne pas pouvoir chanter pour son plaisir. Par contre il peut être parfois difficile d’améliorer les choses au point de pouvoir chanter à un niveau professionnel.

Un examen global de l’ensemble corps mouvement souffle appareil phonatoire peut aider à un pronostic cohérent. JL.J.